18 avril
Màj 18 avril
i
PrécédentRetour Version imprimable

Apocalypse en toute sécurité

Une nouvelle satirique, ironique et noire sur le paradoxe de cette civilisation suicidaire

Dans les rues vouées à la marchandise et à leur circulation, les caméras de surveillance scrutent en permanence toute attitude déviante et détectent automatiquement tout suspect quel que soit le stade de sa fiche S.

Dans les aéroports où peuvent s’envoler 24H/24 les avions qui détruisent le climat et polluent l’atmosphère, on trouve de nombreux portiques de sécurité pour déjouer tout attentat terroriste inopiné.

Dans les chiottes récurés des centres commerciaux boulimiques en matières premières, terres fertiles et énergies, des savons bactéricides labellisés nous rappellent avec humour la nécessité de laver vigoureusement nos mains afin d’éviter toute propagation de germes infectieux.

Dans les étincelantes voitures modernes qui polluent l’air, balancent du CO2 à gogo et aggravent l’extractivisme, on trouve heureusement pour notre sécurité de multiples airbags et des dispositifs électroniques sophistiqués pour rectifier une conduite dangereuse et alerter en cas d’endormissement au volant.

Pour notre sécurité, de suaves voix féminines nous rappellent de manière insistante de dénoncer tout colis abandonné dans les gares TGV alimentées au nucléaire ou aux énergies renouvelables qui permettent aux vacanciers d’aller finir de détruire les derniers espaces « sauvages » à la mer ou à la montagne.

Dans les smartphones dernier cris changés tous les ans faits de terres rares polluants les sols miniers et esclavagisant des enfants africains, on trouve de nombreuses applis fun dédiées à la surveillance du sommeil des bébés ou incitant à signer des pétitions vérifiées en faveur de la mise en oeuvre des directives non contraignantes de la COP n°44.

Dans les maisons climatisées, des frigos électroniques AAA+ en plastique reliés à internet permettent de consommer une très large gamme de denrées industrielles sur-emballées. Et surtout, des palpeurs nanotechnologiques biomimétiques nous alertent intelligemment dès qu’un produit muni d’une puce RFID va arriver en période de péremption afin d’éviter tout gaspillage.

Les banques si indispensables qui financent avec de grands profits les énergies fossiles et le capitalisme « vert » sont toutes munies de détecteurs de fumée dernier cri afin que notre sécurité soit garantie en cas d’incendie accidentel ou criminel.

Pour notre sécurité, des analyses de sang sont effectuées mensuellement afin de vérifier que notre taux de pesticides ne dépasse pas les normes autorisées qui ont été établies par l’Etat en lien avec les professionnels du secteur de l’agrochimie.

Afin de prévenir tout propos mal venu qui pourrait déranger le public ou les annonceurs, les publicités commerciales qui incitent à consommer toujours plus et à exister via les objets et le paraître passent toutes au crible d’un bureau de censure assermenté et éthique.

Heureusement, les très nombreux objets électroniques à obsolescence programmée fabriqués en Chine par des semi-esclaves détruits par les pollutions et les cadences rapides sont tous garantis sans phtalates et aux normes européennes. De plus, les usines chinoises concentrationnaires sont alimentées par des centrales photovoltaïques à haut rendement.

Pour garantir la sécurité des nombreuses personnes sensibles aux allergènes, la liste complète et détaillée des ingrédients est obligatoire sur tous les produits industriels fabriqués par des complexes agroalimentaires polluants qui pilotent une agriculture pesticidée. Ces produits tracés du producteur au consommateur sont transportés par porte-containers et camions trente huit tonnes qui brûlent du gasoil et nécessitent de nombreuses autoroutes goudronnées.

Les immenses paquebots métalliques qui polluent l’air et les océans tout en détruisant les derniers ports exempt de la peste touristique sont bien entendu équipés d’un nombre de canots de sauvetage homologués proportionnel au nombre de touristes transportés.

Pour garantir notre prompt rétablissement, les hôpitaux privatisés sont équipés de tout le matériel nécessaire pour calmer les douleurs aigües provoquées par un oeil ou une main arrachés suite aux mutilations effectuées en série sur des contestataires par les forces de l’ordre au service commandé de la république démocratique garantissant la liberté du commerce et de l’industrie.

Toute l’année quelle que soit la météo, de nombreux satellites militaires mesurent de manière fiable la température terrestre, le taux de C02 dans l’atmosphère, l’avancée des déforestations et le rythme d’élévation des océans. Ainsi nous pouvons suivre à distance et en temps réel les effets de notre civilisation sur la planète.

Lors du proche apocalypse écologique et climatique, nos montres électroniques connectées mesureront en continu le déficit croissant du glucose dans notre sang, elles alerteront alors une borne wifi en vain et les caméras de surveillance ultra-HD détecteront en direct notre décès par famine. Elles alimenteront alors instantanément une banque de données dans le Cloud afin d’établir des statistiques précises ville par ville. Ces données serviront ultérieurement aux extraterrestres.

En toute sécurité, le moment venu, la montre made in China émettra un biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip final signalant l’arrêt cardiaque de l’individu identifié.
Ainsi, l’apocalypse provoquée par cette civilisation sera sécurisé et enregistré en live, donc n’ayez crainte et dormez tranquille sous la surveillance rassurante de votre réseau de caméras domestiques infrarouges.

David Myriam, avril 2019

2018 - Crash Test - peinture, 88x63cm

Chroniques de l’absurde

Accueil > Mes Textes > Chroniques de l’absurde > Apocalypse en toute sécurité
Ma boutiqueContactNewsletterActualitésAnnuaireThèmesFAQ
Plan du siteArchivesRechercherEnglish version
Artiste.Auteur.Réalisateur
Courts métrages d'animation, dessin noir & blanc, dessin sur sable, peinture, BD, écrits...
David Myriam, Artiste, art-engage.net