Juillet 2013
Màj Juillet 2013

 

i
PrécédentRetour version Version imprimable

Facteur de Croissance

2013 : : BD noir et blanc en 13 pages

Voici une BD courte que j’ai terminée en juin 2013.
C’est une histoire sans paroles, en noir et blanc, et avec peu de cases.
Il est question de croissance économique, ...et de guerre.
- Version en PDF + Galerie des planches ci-dessous

2013 : : Facteur de Croissance

C’est un essai un peu expérimental, ou je tente une manière graphique et spontanée de dessiner, avec de simples morceaux de plastiques pour appliquer l’encre de Chine. Je ne vise pas le réalisme, mais un côté un peu abstrait, symbolique, avec de l’expression.

2013 : : Facteur de Croissance

La BD est en format paysage, adaptée à la lecture sur écrans.
Les originaux sont sur du papier lisse A3.

Galerie d'images

2013 : : Facteur de Croissance : : BD, A3 2013 : : Facteur de Croissance, A3 2013 : : Facteur de Croissance 2013 : : Facteur de Croissance 2013 : : Facteur de Croissance 2013 : : Facteur de Croissance 2013 : : Facteur de Croissance 2013 : : Facteur de Croissance 2013 : : Facteur de Croissance 2013 : : Facteur de Croissance 2013 : : Facteur de Croissance 2013 : : Facteur de Croissance 2013 : : Facteur de Croissance 2013 : : Facteur de Croissance 2013 : : Facteur de Croissance 2013 : : Facteur de Croissance

PS

Textes des citations inscrites à la fin de cette BD :

<< Une analyse keynésienne de la corrélation entre guerre et croissance proposerait le raisonnement suivant : les dépenses militaires créent des débouchés nouveaux pour les entreprises. Les guerres tirent la croissance économique. La paix, au contraire, déclenche la récession : elle prive l’économie des dépenses d’armement et ralentit la croissance. Hansen, le premier keynésien américain, a noté ce phénomène et en a tiré la recommandation pratique qu’il suffisait d’éviter la seconde phase (où les États cherchent à rembourser leur dette de guerre et réduisent leurs dépenses) pour annuler tout à fait les cycles économiques.

Cette interprétation n’est pourtant pas satisfaisante. Car les guerres semblent naître de la croissance, et non l’inverse. Comme le montre en effet Gaston Imbert, elles débutent généralement à la fin du cycle de croissance, plutôt qu’à son début. Selon un auteur anglais [Alec L. Mcfie dans The outbreak of war and the trade cycle] qui en a fait aussi l’expérience, “Sparks fly in the second stage of expansion” : le feu est mis au poudre lors de la seconde moitié des périodes de croissance. C’est la croissance qui pousse à la guerre. >>

Daniel Cohen, dans “La prospérité du vice”

<< Loin de créer un boom économique, la guerre appauvrit tout le monde.
Au lieu de servir à produire des biens que les consommateurs veulent avoir, les facteurs de production (capital, matériaux, main-d’oeuvre) servent à construire des objets de destruction qui n’augmentent aucunement le bien-être ou la richesse de qui que ce soit. >>

Martin Masse, dans “Le Québecois Libre”

Bande Dessinée

Accueil > Mes Dessins > Bande Dessinée > Facteur de Croissance
Ma boutiqueContactNewsletterActualitésAnnuaireThèmesFAQ
Plan du siteArchivesRechercherEnglish version
Artiste.Auteur.Réalisateur
Courts métrages d'animation, dessin noir & blanc, dessin sur sable, peinture, BD, écrits...
David Myriam, Artiste, art-engage.net