Logo
Juillet 2004
Màj Juillet 2004
i
PrécédentRetourSuivant Version imprimable

Un petit compte rendu sur le festival d’animation Annecy 2004

Du 7 au 12 juin 2004, j’étais présent au festival international du cinéma d’animation d’Annecy

Voici quelques commentaires sur mon séjour et les films que j'ai aimés.

J’ai pu participer à plusieurs rencontres professionnelles autour du « Carrefour de la création et de l’emploi ». Ce fut très intéressant pour moi, ces diverses rencontres m’ont apporté des infos utiles et m’ont encouragé à continuer sur ma lancée dans le domaine de l’animation. Il y avait des rencontres avec des producteurs et des réalisateurs (Pascal Lenôtre de Folimage, Bill Plympton, Marc Boyer...), une présentation du concours de projet et des échanges entre créateurs, etc...

Sinon, le reste du temps je suis allé voir un maximum de films.
J’ai pu voir 4 longs métrages et une dizaine de séances de courts métrages. Evidemment, je n’ai pas pu tout voir !
Voici maintenant des commentaires sur les longs métrages d’animation que j’ai vu, puis sur les courts métrages que j’ai aimé (j’ai vu les séances de courts métrages en compétition sauf la numéro 3).


Les longs métrages

- La ferme des animaux de John Halas et Joy Batchelor
J’ai revu avec plaisir ce classique indémodable, ce dessin animé extraordinaire est tiré du roman de George Orwell. Comment l’utopie peut retourner au néant à cause de l’aveuglement et de la trahison de certains.

- Wonderful days de Moon-saeng Kim
Un film d’anticipation avec une planète polluée et deux cités en conflit. De très belles images par moment et de bonnes idées, mais je trouve qu’il y a pas mal de situations « clichées » et trop de bagarres à la mitrailleuse.

- Hair high de Bill Plympton
On suit les mésaventures d’un couple d’adolescents, l’esclave humilié finira par faire craquer la belle. Comme toujours, une animation géniale et des délires visuels et provocateurs. Mais je trouve quand même que ça se répète un peu (par rapport à ses précédents films) et que la virtuosité iconoclaste de Plympton mérite des histoires plus subversives (comme dans « Les mutants de l’espace » ou « l’impitoyable lune de miel »).

- Tokyo godfathers de Satoshi Kon
C’est l’histoire de trois SDF hauts en couleur (un travesti, un alcoolique et une ado fugueuse), qui vivent des aventures rocambolesques dans Tokyo. Une sorte de conte de Noël très drôle qui marie très bien « eau de rose », violence sociale noire et description du quotidien. Un film très original qui manie bien les émotions. A voir !


Les courts métrages

Voici les courts métrages d’animation que j’ai aimés (avec les titres originaux) parmi ceux que j’ai pu voir :

# LES COURTS METRAGES EN COMPETITION

- Lorenzo de Mike Gabriel (a été primé)
Une très belle animation pour un chat qui danse et se bat avec sa queue.

- Hello de Jonathan Mix (a été primé)
Une histoire émouvante de déclaration d’amour, traitée de manière originale et nostalgique.

- Nehoroshiy Malchik de Oleg Ushinov
Une histoire drôle et dynamique de petit garçon pas très sage.

- Ryan de Chris Landreth (a été primé)
Un style original et une histoire intéressante, sous forme d’interview d’un artiste déchu.

- Plasticat de Simon Bogojevic-Narath
Un conflit intérieur entre le bien et le mal, ou le plus ou moins bien et le plus ou moins mal. C’est drôle et l’idée et intéressante.

- L’homme sans ombre de Georges Schwizgebel
Un style original, une belle animation.

- Vuela por mi de Carlos Navarro
S’envoler pour fuir la grisaille quotidienne ? Une histoire classique, mais bien traitée.

- Jo Jo in the stars de Marc Craste
Des personnages d’une foire au monstre tombent amoureux. Un univers original et inquiétant.

- Seventeen de Hisko Hulsing
Une histoire dure sur un jeune ouvrier, qui finalement devient comme les autres.

- Le régulateur de Philippe Grammaticopoulos
Un couple choisit son enfant en pièces détachées. Un graphisme original, une histoire intéressante.

- La révolution des crabes de Arthur de Pins (a été primé)
Un dessin sympa et une histoire ironique. Les crabes suivent toujours la même direction..., alors que rien ne les y oblige.

- Raging Blues de Vincent Paronnaud, Lyonnel Mathieu
Une histoire sociale, la misère et les promoteurs immobilier... J’ai bien aimé le style sobre du dessin.

- L’inventaire fantôme de Frank Dion (a été primé)
Un huissier veut faire l’inventaire des souvenirs collectionnés par un vieil homme. Une histoire intéressante et un beau graphisme.

- Bid ‘Em In de Neal Sopata
Sur l’esclavage, court mais efficace

# LES AUTRES COURTS METRAGES (films de commande, films d’école et de fin d’études, films en panorama)

- Animated Dreams 2003 de Meelis Arulepp
Du pur noir et blanc comme j’aime ! Un loup veut choper un mouton.

- Emilie Simon « Flowers » de Nobrain
Très belles images

- Quarks de Ivan Felbabel (a été primé)
Une fille se moque d’un séducteur, amusant.

- Lucia de Felix Gönnert
Histoire touchante d’une petite fille dans un hôpital.

- No limits de Heidi Wittlinger et Anja Perl (a été primé)
Une critique de la violence routière. Une bonne animation et un style original.

- Dunia - Tam i z powroiem de Joanna Jasisnska
Très beau, une histoire étrange avec une petite fille qui rêve et se perd dans les bois.

- Pantoffelhelden de Susanne Seidel (a été primé par les enfants)
Une histoire très drôle et très bien animée de grenouille qui tombe amoureux d’une peluche de pantouffle.

- Anna Spud de Edward Foster
Une famille part en vacance, avec petite fille et grand mère. Drôle et satirique

- Fog Eyes de Hamish Koci
Une histoire originale, une fillette arrive à l’hôpital pour être opérée des yeux et prend le malade d’à côté pour le diable.

- Wind de Yan Li
Des belles images avec des cygnes

- Frics de Eleni Tsampra
Une fable critique sur l’argent, style de dessin intéressant

- Allerleirauth de Anja Struck (a été primé)
Un conte très étrange, avec une belle animation, très original

- Cats de Chris Choy
Les chats se révoltent sur les toits, mais ne résistent pas à l’appel de la pâtée... Très bon style pour une parabole satirique.

- Temps de cuisine de Grégory Duroy
Une cruelle histoire de couple où le mari ignore sa femme.

- Herr Blumfisch Exlodiert de Mathias Schreck
Un employé modèle explose sans prévenir, mais non sans raison. Un très bon humour.

- Merveilleusement gris de Geoffroy Barbet Massin
Des personnages drôles, un style original avec un quiproquo sur la mort d’un chien.

- Notontheprogramme de Vinicio Basile
Un personnage fait des rencontres insolites dans son immeuble, très bien.

- Mong Sang de Kyoung-hun Lim, Byoung-hak Lee
Rêverie surréaliste, absurde, avec des éléphants et autres trucs bizarres.

- Under Bältet de Johan Sonestedt
Une critique féroce des médias et de la société.

- La dernière minute de Nicolas Salis
Une bonne histoire avec un très bon style graphique. Deux dissidents ont échappé à une société obsédée par la ponctualité.


La plupart des films sont de qualité et il y en a un certain nombre qui m’ont plu. N’empêche qu’il s’agit souvent de prouesses graphiques ou « simplement » de films drôles. Je veux dire qu’il y a peu de films avec une histoire que je trouve prenante, originale, et qui laissent une trace.
Voici ceux que j’ai préférés dans les courts métrages listés ci-dessus, tous critères confondus. C’est très subjectif et sûrement injuste.

  • Hello de Jonathan Mix (a été primé)
    Ordinateur 2D/3D, dessin sur papier (encre) + producteur : Nix Entertainment
  • Le régulateur de Philippe Grammaticopoulos
    ordinateur 3D + producteur : Haidouk ! Films
  • La révolution des crabes de Arthur de Pins (a été primé)
    Photos, ordinateur 2D/3D + producteur : Metronomic
  • Raging Blues de Vincent Paronnaud, Lyonnel Mathieu
    ordinateur 3D + producteur : Je suis bien content
  • Emilie Simon « Flowers » de Nobrain
    Eléments découpés, animatino d’objets, ordinateur 3D + producteur : Cosa
  • Dunia - Tam i z powroiem de Joanna Jasisnska
    Dessin sur tissu (peinture) + producteur : Pwsftvit, National Film school of Lodz
  • No limits de Heidi Wittlinger et Anja Perl (a été primé)
    Ordinateur 3D + producteur : Filmakademie Baden-Vürttemberg
  • Allerleirauth de Anja Struck (a été primé)
    Marionnettes, anmiation d’objets, pixillation+ producteur : KMH, Kunsthochschule für medien Köln
  • Cats de Chris Choy
    Dessin sur papier (crayon) + producteur : Calarts, California institute of the arts
  • Notontheprogramme de Vinicio Basile
    Marionnettes + producteur : Vinicio Basile
  • Under Bältet de Johan Sonestedt
    Dessins sur cellulos, ordinateur 2D + producteur : Konstfack university college of arts, crafts and design

Mes actualités

Accueil > Actus et Communication > Mes actualités > Un petit compte rendu sur le festival d’animation Annecy 2004
Ma boutiqueContactNewsletterActualitésAnnuaireThèmesFAQ
Plan du siteArchivesRechercherEnglish version
Artiste.Auteur.Réalisateur
Courts métrages d'animation, dessin noir & blanc, dessin sur sable, peinture, BD, écrits...
David Myriam, Artiste, art-engage.net