Avril 2011
Màj Avril 2011
i
PrécédentRetourSuivant Version imprimable

Une centrale nucléaire en orbite géostationnaire

Le nucléaire français investit l’espace ! La France trouve la solution radicale pour éliminer tout risque de pollution radioactive.

Suite aux accidents nucléaires des centrales de Fukushima et Onagawa qui ont affecté le Japon, la France et ses autorités compétentes ont décidé de réviser radicalement l’organisation de ses propres installations.

Bien que la situation de l’électronucléaire français ne soit pas du tout la même qu’au Japon et que les systèmes de sécurité d’Areva sont réputés être à toute épreuve, le gouvernement a décidé d’appliquer le principe de précaution et d’envisager la délocalisation de nos centrales …dans l’espace !
En effet, seule une mesure d’éloignement radical permettrait d’écarter avec certitude toute possibilité de contamination radioactive consécutive à d’éventuels accidents, attentats ou autre catastrophe naturelle.
Ce procédé inédit était étudié discrètement par nos ingénieurs depuis déjà plusieurs années. Les tragiques événements japonais n’ont fait qu’accélérer le processus d’homologation et précipiter l’expérimentation en grandeur nature.

JPEG - 48.2 ko
2011 :: Centrale nucléaire volante, une image du décollage

Aussi, une première centrale pilote, comportant deux tranches de 1000 MW, a pris son envol tôt ce matin dans le plus grand secret.
Elle s’est élevée lentement au dessus de la campagne avant d’atteindre son orbite au-delà de l’atmosphère.
Un procédé révolutionnaire de transport d’énergie sur de grandes distances sera utilisé pour la première fois. Un rayon électromagnétique très concentré permettra d’envoyer en permanence l’électricité sur une parabole spéciale pour ensuite la distribuer à Paris et en province.

La mise en orbite d’une centrale nucléaire présente de nombreux avantages.
Outre l’absence de contamination terrestre en cas de fuites ou explosions, les produits radioactifs se dispersant dans l’espace interstellaire, la question épineuse des déchets se trouve singulièrement résolue. Plus besoin de stockages coûteux, dorénavant il suffira d’envoyer les résidus inutilisables dans l’espace, hors du système solaire, ou même vers le soleil ! Les scientifiques étudient encore quelle serait la meilleure option.
De plus, une fois la centrale en fin de vie, le démantèlement, opération longue et très onéreuse à cause de la radioactivité, devient inutile, il suffira aussi de diriger les bâtiments vers l’astre solaire, qui se chargera gratuitement de leur désintégration ultime.

JPEG - 81.7 ko
2011 : : Centrale nucléaire en orbite

Voir ci-contre l’image du premier vol spatial de la centrale.

Décidément, la France sera toujours à la fine pointe du progrès pour imaginer des solutions d’avenir innovantes !
Nonobstant d’éventuels problèmes techniques imprévus qui pourraient entraver la réussite de cette magnifique entreprise, le succès semble dès à présent en bonne voie.
Grâce aux centrales nucléaires en orbite, nous pourrons allier puissance énergétique, indépendance et écologie, le tout sans danger pour les générations futures.

L’électricité sur Terre, la radioactivité dans l’espace !

Chroniques de l’absurde

Accueil > Mes Textes > Chroniques de l’absurde > Une centrale nucléaire en orbite géostationnaire
David Myriam, Artiste, art-engage.net