Cerveaux béants

Poème satirique et critique sur la pensée unique

Poème sur les cerveaux sans pensées qui tournent en boucle

Cerveaux qui se dévident en pelote
pas un fil, plus rien
pas même une petite crotte
juste un grand trou noir
béant
ouvert sur un grand vide
ouvert à n’importe quoi
prêt à se remplir de la moindre camelote

Cerveaux béants
ouverts sur le néant
offerts à tous les vents
à tous les courants d’air
contradictoires éphémères
au dépotoir d’imaginaire

Cerveaux géants
qui remplacent les mémoires mortes
circulation du temps
dans les nouvelles aortes
de la pensée binaire
accélération du similaire

Serveurs de données
asservies aux enchères
pas données
morcelées
cloisonnées
diffusion disparate
données incomplètes
images écarlates
dévotion sans chair ni tête

Pensées clignotantes
déphasées intermittentes
qui s’allument et s’éteignent
au rythme des stimuli
des bouillis des pâtés
des pensées encroûtées
moulées dans le silicium
écoulées sous laudanum

Cerveaux bouillis
dans leurs bulles
s’éclater à satiété
dans une grosse soupe d’idées
un court-bouillon sous culture
des idées qui traînent
dégorgées des champs d’ordures
idées dépassées de bonne soupe passée
bien moulue et filtrée
servir tiède
ingurgiter
à grosses louches
atones
débarrassées en un seul tome
sans moufter d’un neurone

Pensées branchées
court-circuitées
en réseaux contrôlés
certifiés conformes
en liberté surveillée
toutes seules dans les normes
mornes
sans formes
garde à vous
uniformes

Cerveaux sous tension
des idéaux assez bas
des idées basses sans héros
idées zéros
gelées sous zéro
idées fixes
des euros pleins de zéros
héroïne dure
pour cerveaux mous
vidés sous héro
aspirés par la télé
sucés jusqu’au cou
par les seringues télécommandées

Non, assez !
Non aux cerveaux gazés
bien préparés aux marchés
dans les choux nécrosés
Non aux visions monolithiques
des cerveaux paléolithiques
rassemblés en écrans ludiques
Non aux pensées statiques
en millions d’exemplaires
électroniques
Vivent les visions extatiques
des exemples d’une autre ère

Introspection des prisons
numérisation des prions...
normalisation... non !
évasion des interfaces
perversion contre perfusion
inversion contre intrusion
maturation contre masturbation
isolation contre insolation
libération contre aberration
saturation des espaces
contre révolution numérique
contre les panoptiques
contrôler la musique
contre mesure homérique
un contre pas si chimérique
tout cerveau est politique
et vive la poétique !

Débrancher les cerveaux
démonter les créneaux
laisser tourner en roue libre
quelques tours en poète
un vélo dans la tête
découvrir d’autres fibres
d’autres optiques
laisser parler le mystère
les idées utopiques
s’offrir un appel d’air
pour notre cerf-volant
rapide comme l’éclair
capter les lueurs du ciel
absorber la foudre et le vent
virer sur l’océan
faire le tour de la Terre
pour une vision au large
lancer des rayons de soleil
voguer hors des marges
devenir un messager
un oiseau voyageur
un ange permanent
un cerveau vivant


> Thèmes :  Critique - Uniformisation
- 14 juin 2005 - Màj Juin 2005
 
Home / Mes Textes / Poèmes / Cerveaux béants
David.Myriam : : Artiste : Exposition de créations engagées : nouvelles, poèmes, dessins noir et blanc, films d'animation, dessin sur sable, BD...
David MyriamAdresse auteure :: http://art-engage.net
Print    Version normale