Cuits à point

Poème critique sur nos mondes hors-sol déconnectés du réel

Comme fondue avec le ciel
la prison de verre cuit au soleil
en plein désert labouré de routes,
petit bocal de fraîcheur artificielle
cerné de sables et de chantiers déserts
il bout sous la lumière blanche
 
A l’intérieur, les cerveaux anesthésiés
par les chauds et froids alternés
se noient dans les rêves extra plats
déversés par les écrans béats
 
Entre deux verres
on mange sous musiques
entre deux tours
on circule hermétique
 
A l’extérieur, les voitures embouteillées
transforment le pétrole en poussières
qui s’échauffent et enserrent
l’hôtel au milieu du désert
juste à côté du cimetière
comme abandonné
 
Entre deux jours dans les couloirs silencieux
les cellules se ferment derrière les voiles vertueux
les êtres attendent la nuit dans les replis de soie
pour sortir masqués sous les lumières électriques
et se rendre dans d’autres boîtes synthétiques.


> Thèmes :  Critique - Prison
- 9 novembre 2007 - Màj Novembre 2007
 
Home / Mes Textes / Poèmes / Cuits à point
David.Myriam : : Artiste : Exposition de créations engagées : nouvelles, poèmes, dessins noir et blanc, films d'animation, dessin sur sable, BD...
David MyriamAdresse auteure :: http://art-engage.net
Print    Version normale