6 courts métrages d’animation en amateur

Réalisation de courts métrages amateurs pour apprendre le cinéma d’animation

Présentation de mes premiers films d’animation d’atelier

Entre 1994 et 1998, j’ai réalisé 6 courts métrages d’animation à la MJC (Maison des Jeunes et de la Culture) de la Côte Saint André (France, Isère) dans le cadre d’un atelier de cinéma d’animation.

Avec Patrick B., j’ai appris le cinéma d’animation par la pratique, en utilisant différentes techniques. Parfois, d’autres jeunes nous ont un peu aidés.

Voici la liste des courts métrages, suivie d’une description pour chacun d’eux.

Note : pas de photos ni possibilité de voir ces films pour l’instant, je ne les ai que sur VHS, et je n’ai pas de quoi les numériser.

En 1994 ; après quelques essais, nous nous sommes lancés dans le premier film :

Robots..?

- en 16mm couleur / pantins / 1994 / 8 minutes

Le premier fut le plus long, au début on ne se rendait pas bien compte dans quelle aventure on se lançait. Par la suite, on a réduit les durées !

- Histoire :
Des robots marchent dans une rue. L’un d’eux tombe et les autres le piétinent en l’ignorant. Mais l’un d’entre eux s’arrête, se pose des questions, et se fait bousculer par les autres. Un « robot flic » vient récupérer celui qui est resté au sol. Le robot qui s’est arrêté s’agite et arrache sa carapace, révélant un corps coloré. Il essaye sans succès de parler aux autres et, dégoûté, il sort de la ville.
On le retrouve en train de parler tranquillement avec un autre personnage (aussi en pâte à modeler), et aussi un singe et un arbre qui parle et marche.
Retour en ville, un autre robot est interloqué par les débris de celui qui est parti.
Dernier plan, le « robot flic » vient faire le nettoyage, et on voit atterrir la tête déchirée d’un robot « libéré ».

- Technique :
Animation en volume avec décors en carton peints (avec des lames à certaines fenêtres), personnages robots en carton avec de la pâte à modeler à l’intérieur des jambes. Les autres personnages étaient en pâte à modeler.
Le bruitage a été fait à la main avec un magnétophone, avec en fond des interférences radio.

Processus d’autodestruction

- en vidéo 8mm- pixillation / 1994 / 3 mn30
Après les difficultés et la longueur du premier, on a préféré faire quelque chose de court et simple !

- Histoire :
Une partie d’échec tourne au carnage. Les pièces ne suivent plus les règles et se détruisent entre elles.

- Technique :
Un jeu d’échec animé en pixillation. Les sauts du cavalier on été réalisés à l’aide de fils.
La musique a été faite au synthétiseur.

Patrak et les Pierres

- en vidéo 8mm / divers - 1995 / 5 mn30

- Histoire :
Des pierres savantes discutent autour de formules mathématiques. Une espèce de météore s’écrase, et un personnage, Patrak, se forme et observe les pierres. Celles-ci entourent Patrak, qui est effrayé. Pour finir, tout le monde s’amuse en roulant ensemble, et Patrak doit repartir vers d’autres aventures.

- Technique :
Pixillation pour animer les pierres (de véritables galets, auxquelles on a ajouté des yeux et une bouche). Des bulles style BD suspendues à des fils figuraient les dialogues. Patrak était en pâte à modeler.

Faux paradis pour pauvres diables

- en 16 mm couleur / pantins / 1996 - 3 minutes

- Histoire :
Des chômeurs se préparent à participer à une course pour gagner un emploi précaire. Les commentaires sportifs sont une parodie de reportage télévisé. Les concurrents doivent grimper sur des escaliers après une ligne droite. Le gagnant est accueilli triomphalement par un patron.

- Technique :
Pantins avec structure en fil de fer recouvert de tissus et d’une boule de cotillon pour la tête. Décors du bâtiment en « placoplâtre » peint.
Commentaires faits en direct au magnétophone.

La tour enchantée

- en vidéo 8mm / pâte à modeler / 1997 / 3 minutes

- Histoire :
Une sorte de princesse fait des signes du haut de sa tour à un type qui se balade dans la campagne. Le type, émoustillé par son décolleté, escalade la tour et atteint la fenêtre. Là il disparaît, happé par quelque chose. La tour tremble, on entend des grognements. Et la porte en bas s’ouvre brutalement, un monstre apparaît, il recrache un os et réajuste la tête du buste de la fausse princesse avant de retourner dans son antre.

- Technique :
Décors de la tour en carton. Personnages en pâte à modeler.
Bruitages et musique toujours artisanaux.

Fil de vie

- en 16mm (noir et blanc) / fils de fer / 1998 / 3 minutes

- Histoire :
3 fils de fer sortent du sol (fond noir), se disputent et finissent par danser ensemble

- Technique :
Simples fils de fer fixés sur une planche ronde posée sur un trépied. Draps noirs autour.

Malheureusement, la bobine de ce film a été égarée avant son développement, je ne saurai donc jamais à quoi il ressemblait !

Conclusions :

J’ai été enthousiasmé par le cinéma d’animation dès la première séance. J’ai appris plein de choses en faisant ces premiers films.

Notre méthode était très artisanale, on a appris sur le tas à l’aide de diverses astuces et bricolages.
Par exemple, en hivers, on mettait les personnages en pâte à modeler à refroidir sur le rebord de la fenêtre, à l’extérieur.

Pour notre instruction, on avait visionné des films d’animation professionnels et lu des bouquins sur l’animation, et on était allé plusieurs fois au festival d’animation d’Annecy.
Heureusement aussi qu’on a pu bénéficier de l’aide d’une association, le Collodion Humide, pour le matériel et les conseils. On disposait d’une bonne caméra 16 mm, et pour la vidéo on avait un système de « vidéopilote » (relié à un ordinateur) pour recaler la bande après chaque prise (ce qui permettait des prises de 2, 4, 6, 8, 12 ou 24 images)

Au total, ça a été instructif, et on s’en est pas si mal sorti par rapport à nos moyens. Ces films ont été faits pratiquement sans montage.
J’ai donc été mordu par le virus de l’animation !


> Thèmes :  * Indéfinissable
- 18 février 2004 - Màj Octobre 2012
 
Home / Actus et Communication / Archives / 6 courts métrages d’animation en amateur
David.Myriam : : Artiste : Exposition de créations engagées : nouvelles, poèmes, dessins noir et blanc, films d'animation, dessin sur sable, BD...
David MyriamAdresse auteure :: http://art-engage.net
Print    Version normale