Film d’animation de sable en stage

Stage de réalisation d’un film d’animation en animation de sable (sand animation)

Au printemps 1998, j’ai eu la chance de participer à un stage de réalisation organisé par Jeunesse et Sports (JC Palluau) dans la Drôme à Saint Donat.

Il s’agissait de réaliser un film court avec la technique de l’animation de poudre que nous avons découverte à cette occasion.
Nous avons eu la chance d’être conseillés par un maître en la matière, le réalisateur hongrois Ferenc Cakó. Il nous a fait une démonstration en direct et a réalisé une scène à la fin du film.
En une semaine (ou 10 jours, je ne me souviens plus) nous avons fait le scénario et les images (nous étions 10 stagiaires) sur une trame sonore existante créée par le compositeur Bruno Bianchi.

Ce film d’animation a été tourné en 16 mm et dure 5mn30, son titre est "Le regard blessé".
Nous avions 3 postes de travail pour tourner, avec une caméra vidéo reliée à un écran pour mieux visualiser l’image. Notre équipement consistait en 3 bancs titre avec vitre lumineuse et d’un tas de sable fin. On se relayait pour animer en direct sous la caméra et une personne comptait le nombre d’images prises pour être sûr de coller à la musique et pour que le montage se fasse sans accrocs. Les derniers jours on travaillait même la nuit !

Cette technique de dessin sur sable m’a beaucoup plu. Parmi celles que j’ai pu utiliser, c’est même celle que je préfère. C’est fantastique de pouvoir faire un film avec une technique aussi simple. Avec le sable, on peut obtenir des images très variées avec toutes les nuances de gris et un grain (!) très particulier. Ce qui est génial, c’est que les traces laissées par les transformations en direct du dessin participent au rendu et donnent une sorte de texture, d’histoire, à l’animation.
Souvent, un dessin en appel un autre, et des traits un peu aléatoires semblent entraîner et indiquer le dessin suivant. La matière elle-même semble vivante et susciter les transformations qu’on lui applique. Les restes des images précédentes donnent de la vie et du mystère aux images suivantes.
On a parfois l’impression de créer involontairement de belles images, simplement en promenant ses mains sur le sable !
Bien sûr, on ne peut pas faire de l’animation type « cartoonesque », mais si ce n’est pas ce que l’on souhaite comme style ça ne pose pas de problèmes.

J’ai une copie en VHS et une sauvegarde en DVD pour ce film. Voici deux images extraites de ce court-métrage :

- Réalisations récentes : voir sur Tramage.com. Films d’animation de sable, dessins, spectacles de dessin en direct...

- Anciennes réalisations :
J’ai continué de m’entraîner avec cette technique dans l’atelier de la MJC de La Côte Saint André, et ensuite je me suis fabriqué un banc titre pour dessiner sur sable à la maison.

- Voici quelques dessins de mon cru :

JPEG - 6.9 ko
La table lumineuse et l’écran de visualisation
JPEG - 3.9 ko
Dessin du diaporama "Mutations"
JPEG - 7 ko
JPEG - 10.2 ko

- Quelques liens sur Ferenc Cakó :

JPEG - 70.4 ko
Un montage de dessins de F Cako

- Ce sont les suisses Nag (Ernest) et Gisèle Ansorge qui ont les premiers développé cette technique de dessin sur sable pour faire des films d’animation au banc titre ("Le corbeaux", 1968, "Le Chat Caméléon", 1975, etc...). En ligne :


> Thèmes :  Animation de sable - Violence
- 19 mars 2004 - Màj Octobre 2012
 
Home / Actus et Communication / Archives / Film d’animation de sable en stage
David.Myriam :: Artiste : Exposition de créations engagées : nouvelles, poèmes, dessins noir et blanc, films d'animation, dessin sur sable, BD...
David MyriamAdresse auteure :: http://art-engage.net
Print    Version normale