La ville sourde

Court poème sur la ville

Lumière étale sur la plaine endormie
lumière pâle de la plainte assourdie
Sur la route je vis
la lueur de l’aube
effacer les lampadaires de la ville
Dans la ville j’entendis
la plainte sourde
effacer le silence de la nuit

Lumière crue du soleil sur les murs
lumière nue d’un réveil en torture
grondements sourds de la vie mécanique
la ville est sourde
mais la plainte sourd
grondements lourds d’une survie métallique
la ville est sourde
et les membres se grippent
grondements lourds d’un gâchis méthodique
la ville est sourde
mais la lumière crie
grondements lourds des esprits méphitiques
la ville est lourde
et la lueur s’enfuit
la plainte sourde
s’en retourne à la nuit.


> Thèmes :  * Société - Critique - Noir
- 22 février 2005 - Màj Avril 2005
 
Home / Mes Textes / Poèmes / La ville sourde
David.Myriam : : Artiste : Exposition de créations engagées : nouvelles, poèmes, dessins noir et blanc, films d'animation, dessin sur sable, BD...
David MyriamAdresse auteure :: http://art-engage.net
Print    Version normale